Si Obélix était thanatopracteur, Astérix serait-il toujours son ami ?

Gnééé? Thanatoprakoi?

Je vous entends déjà. Devant votre ordinateur, le sourcil interrogateur et la moue désabusée genre « Oulah je vais pas cliquer sur ce post-là, elle déconne, la Sophie ». Nan je vais pas trop mal, rassurez-vous. Mais parfois (de plus en plus souvent) j’ai envie de changer de métier. Et je commence à penser à me recycler comme thanatopracteur. Allez, je vous explique :

Thanatopracteur, n. m. Qui pratique la thanatopraxie.

(Ok. Merci le dico…)

Thanatopraxie, n.f. Ensemble des moyens techniques mis en oeuvres pour la conservation des corps. Synonyme : Embaumeur.

 

 

(C’est juste une feuille morte, l’illustration de couv, ne vous s’inquiétez pas)

J’avoue c’est parti d’un gros délire avec un collègue ya un bout de temps, et maintenant ça commence à me travailler. Surtout depuis que je sais que dans mon département (actuel, le « mon », hein, n’est surtout pas définitif), il n’y en a qu’un seul. Un seul type pour embaumer les morts, pour les maquiller, rendre la mort socialement acceptable. Et comme dit mon collègue, « T’es sûr que tes clients, ils t’emmerdent pas ». Vu comme ça, on est d’accord. Et dans cette branche-là, tu as toujours du boulot.

Et puis l’un dans l’autre, lui s’est renseigné de son côté (oui, on déprime un peu dans ma boîte. Non, je ne bosse ni chez France Télécom ni chez Mickey) sur les formations nécessaires. C’est là que ça devient fou. 196 heures de formation, c’est tout. Ensuite tu passes devant un jury, tu penses bien à mettre du menthol sur les narines pour ne pas avoir envie de vomir (on a dit recolorer le mort, mais avec des substances autres que ton suc gastrique et les restes de ton repas du midi) et l’affaire est dans le sac (mortuaire). Et tu es le roi du pétrole (à quelques détails près, les trous c’est pas toi qui les creuse…).

Parce que si aujourd’hui on me demandait « C’est une bonne situation, ça, scribe? », je ne suis pas sûre de répondre comme ça :

(Ça date mais c’est toujours aussi bon!)

Publicités

7 Responses to Si Obélix était thanatopracteur, Astérix serait-il toujours son ami ?

  1. géraldine says:

    Tu connais la série SIX FEET UNDER (6 pieds sous terre en français), je te la conseille vivement ! Bisous ma poule

  2. fofifonfec says:

    J’ai pas la télé chez moi cocote… Mais je regarderai ça en streaming!
    Et donc tu serais toujours ma friend si jme recycle dans la thanatopraxie ? 😉

    (PS merci pour la traduction…!)

  3. @udrey says:

    Encore une fois merci ! Je regarde pour la seconde fois ce passage avec Edouard Baer…
    « Les hasards, les rencontres forgent une destinée » : bah oui, y a ka nous regarder !
    Alors « je dis merci à la vie, je chante la vie, je danse la vie ! » et tout ça grâce à toi !!!!!

  4. littlelilyofthevalley says:

    Tu m’as offert le sourire (de la journée) en continu pendant 1m15 grâce à cette vidéo ! Merci 🙂

  5. georges says:

    c’est franchement pas con du tout comme idée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :