Oui, j’avoue, je me drogue

Je suis foutue. J’ai chopé une belle crève lundi soir, et j’ai un entretien d’embauche demain après-midi. Comme je ne suis pas sûre que la voix de Terminator séduise trop mon futur employeur potentiel (mais tu vas me prendre bordel de merde), j’ai décidé de me soigner. Non, pas d’aller voir un médecin, je ne suis pas folle non plus. Il va encore me dire de monter sur la balance, d’arrêter de fumer et de dormir. J’suis au courant merci.

J’ai donc dépenser 17 euros en automédication à la pharmacie du coin. Ce qui signifie que pour 5 euros de plus (soit un paquet de clopes), j’aurais pu consulter un monsieur vraiment diplômé qui m’aurait prescrit les mêmes médicaments que ma Sécu aurait remboursé. Ouais mais non.

Tout ça pour dire que si je veux que les Dolipranes, les Strepsils, les Nurofens et les petits sachets oranges soient efficaces, faut pas que je fume. Étant donné que je respire la bouche ouverte telle une truite asphyxiée depuis hier matin, que mon nez est en grève avec drapeau rouge brandi bien haut (oui, mes narines sont syndiquées CGT les garces), et que le blocus se situe au niveau des sinus, ça parait techniquement et physiologiquement impossible que je fume. Que je tire une latte sur une blonde. Impossible n’est pas français disait je sais plus quel menteur. Ben impossible n’est pas droguée alors.
Car j’ai bien proposé à ma pote qui tirait nonchalamment sur sa Malbac de lui rouler une pelle, histoire d’avoir un tout petit goût de tabac froid à offrir tel un os à ronger à mes neurotransmetteurs affamés, mais elle a pas voulu, ma pote.

Finalement j’ai fumé sur sa clope. A la cinquième latte, je ne sentais plus ma gorge, démissionnée celle-là aussi, et j’ai allumé une de mes Gauloises.

La seule sur la journée. Sinon je me suis engueulée avec quatre personnes en 8heures, j’ai mangé un éclair au chocolat (de plus que d’habitude) et j’ai fini la tablette qui restait dans le placard.

Demain, je sors de l’entretien jme fume le paquet, c’est sûr.

Publicités

4 Responses to Oui, j’avoue, je me drogue

  1. fofifonfec says:

    Cet article n’est même pas fini en fait, mais il fallait que je post avant minuit, alors ma lectrice nocturne assidue, vas-y corrige les fautes 😉
    et demain promis je mets une illus et des italiques ( elle est bien l’appli wordpress, mais sans plus). Bonne nuit les insomniaques

  2. annick says:

    soigne-toi bien! et arrête de fumer!!! 😉

  3. fofifonfec says:

    Merci mais non (pour arrêter de fumer), pas tout de suite! (un jour viendra, où, peut-être…)

  4. gégé says:

    t’es trop forte ma soso ! faut que tu écrives un bouquin c’est pas possible autrement !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :