De l’utilité d’un cornichon pour capter le wifi

Ce soir, je mangeais mon sandwich rosettes cornichons grand jury à 1,67 euro tout en regardant Koh lanta sur la télé de ma chambre d’hôtel. Pourtant je n’aime pas les cornichons, et à peu près autant Koh Lanta. Par contre, j’aime bien les hôtels. Même ceux qui te vendent leurs chambres avec le wifi, et qu’une fois enfermée dans les 18 mètres carrés de luxe à moins de 50 euros, tu allumes l’ordi portable, tu attends le message si habituel « Connecté ». Tu attends… Et rien. Tu vérifies d’abord que le pitit bouton WLAN est sur « ON ». Tu vérifies une seconde fois. Ensuite, tu passes à la théorie « C’est la faute du double vitrage si le réseau passe pas ». Après, tu élabores la variante « Le matelas est trop épais pour les ondes ». Et ça te force à lever ton corps / cul.

Donc tu déplaces l’ordi. Une fois. Deux fois. Tu finis par parcourir la pièce le clavier calé sur le coude plié, réactulialisant frénétiquement de la main libre cette putain de listes de réseaux sans fil disponibles tous les deux pas (nan « tous les un dizième de pas » serait plus proche de la réalité). Tu tentes le pas chassé, tu essaies le demi-tour à 180 degrés sur toi-même, même le double-loots si tu pouvais. En définitive tu rases les murs… La perspective d’ouvrir l’unique placard te redonne une once d’espoir. Tu vas même jusqu’à envisager 3 secondes que ce bout de fer tordu (ah bon c’est un cintre?) pourrait faire antenne. Même pas.

Au final, pieds nus et la braguette du jean ouverte, tu te retrouves coincée entre les toilettes et un mur, à tenir ton si précieux ordinateur si inutile sans connection (cherchez pas, je nierai toute ma vie avoir écrit ça) en équilibre entre le bord du lavabo et… le bac à douche. Car oui, le wifi ne passe que dans la salle de bain. Par intermittence seulement, hein, parce qu’attends faut pas trop en demander non plus.

J’espérais me choper un film en streaming ce soir. Un truc à éclater de rire à en faire résonner tout l’hôtel. Mais si les cloisons sont épaisses! Non tu n’entends pas le couple à côté, ou au dessus, ou sous ton pieu. C’est pas un couple d’ailleurs, c’est un mec tout seul qui regarde un film de cul avec le son très fort. Oui, pense ça, vas, calme, c’est mieux comme images, oui.

Mieux que Koh Lanta??? Euh oui.

Et sinon quelqu’un veut mes cornichons?

(Ah parce que vous aviez vraiment cru que mon titre voulait dire quelque chose?)

Publicités

5 Responses to De l’utilité d’un cornichon pour capter le wifi

  1. Virginie says:

    Comment peux tu manger un sandwich rosette sans saucisson ???? C’est pas possible ça…

  2. fofifonfec says:

    Tu voulais dire cornichon plutôt, non? 😉
    Sinon j’adore tes dernières réflexions sur les retours des ex… Je m’y retrouve un peu trop!

  3. clamartine says:

    Au moins tu n’entends plus les pigeons s’envoyer en l’air !-) J’imagine les positions farfelus que tu as du prendre pour tenter de choper le wifi ! lol Y avait pas une pub comme ça pour les téléphones portables ?

  4. mathildefradin says:

    Un jour, j’ai mangé un rosette-cornichons Grand Jury. J’ai vomi.

  5. Xwoman says:

    Ah merde, mais on n’est pas sur le site les malheurs de Sophie là???
    J’avais tapé « cornichon » dans google pourtant.
    Ton cornichon dans mon wifi? Non? Toujours pas? Bon je me casse alors.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :