Hé l’amour, t’es passé où? Dans ton c…

Aujourd'hui, mon copain a proposé de me dire 
"je t'aime" en échange d'une sodomie. VDM

(Inutile de vous dire où j’ai trouvé cette citation, je ne vous ferai même pas l’affront de mettre le lien)

Je classe ceci dans la catégorie « Etre fan », parce que de mon point de vue, le mec a de l’humour (et j’espère que ce n’est que ça).

Mais ouvrons plutôt le débat.

Qu’est-ce que vous négociez dans votre couple? Ou non-couple? Ou non-relation? (Avec votre chat, votre cochon d’inde , aussi)

Je ne parle pas forcément de pratiques sexuelles (a priori, hein, un débat c’est pas fermé). On va commencer par les bouquets de fleurs. Mais est-ce que ça s’arrête à « Je descends la poubelle si tu me laisses regarder le foot », ou vous monnayer (hummm… ça doit pas s’écrire comme ça) un peu plus? Où s’arrête la concession, où commence le chantage… (et me répondez pas DTC, merci!)

Allez, à vos copies, un peu de participation, merci! Je n’enlève pas de points pour les fautes d’orthographe, on n’oublie pas la marge de deux carreaux pour les annotations au stylo rouge, et vous avez au moins trois jours pour potasser. Oui, car demain après le boulot je pars en week-end à Paris (hihihihi), puis après je risque d’être beaucoup sur la route, et peut-être même qu’il se pourrait que je déménage la semaine prochaine. Enfin d’ici là faut que je dorme, et que je m’achète une robe (non, il n’y a aucun rapport). Mais chut, je vais pas tout vous dire d’un coup non plus !

Publicités

7 Responses to Hé l’amour, t’es passé où? Dans ton c…

  1. Dame Sam says:

    Moi je dirais que les concessions s’arrêtent au moment de la séparation, et que c’est là que commence le chantage! En ce qui me concerne ça résume bien la chose 🙂

  2. heidi says:

    Pas de chantage.
    Juste des caprices à honorer.

  3. Kajan says:

    Je ne peux que constater que la citation n’est pas de Victor Hugo. Le sujet reste toutefois brûlant… Je pense que celui (ou celle) qui aspire à certaines spécialités doit savoir soigner son « marketing ». Il n’y a pas à négocier (compromis=poison) mais plutôt à donner envie… ça me semble envisageable pour certaines pratiques mais pour ce qui en est de descendre les poubelles… ami et amies de la philosophie, je vous salue.

    PS un peu protestant ce nouveau moule… non?

  4. Virginie says:

    Mon ex aurait pu écrire cette citation, il avait toujours le mot pour rire…
    Je me rends compte que je n’ai jamais rien du monnayer pour avoir quoique que ce soit, les joies du célibat, ah ah ah !!

  5. marc dorcel says:

    il a y deux choses que je ne comprends pas. D’abord, c’est qui qui fait la sodomie? Il nous dit « je t’aime » puis nous encule? Au propre comme au figuré, on se fait pas un peu… enculer? Ou alors c’est nous qu’on l’encule? Mais s’il le demande, est-ce la VDM d’un couple gay? Assez crédible. Je ne comprends pas bien.
    seconde chose : « non relation », « cochon d’inde » : marc dorcel t’enc…. bien profond!

  6. fofifonfec says:

    Et bé merci!
    D’accord avec la notion de caprices d’Heidi, heureusement pour moi je n’ai jamais testé l’expérience de Miss Sam (outch…), et je me retrouve plutôt côté Virginie!
    J’aime bien l’idée de marketing, mais la pression (quelle soit sociale ou commerciale ou autre) existe aussi dans les couples, et pas forcément qu’au lit (elle ne devrait pas exister au lit). La citation, plus Sade (et encore) qu’Hugolienne, me semble un cas extrême, mais illustre bien la faiblesse et les rouages qui se nouent dans l’intimité (je ne juge pas, je ne me sens absolument pas à l’abri).
    Kajan, protestant??? Pas compris. Provisoire surtout (enfin faut que je fasse une bannière. Et ce rose m’ennuie déjà…)
    Marc Dorcel, j’avais pas penser au couple gay… Mais dans ce cas-là, la VDM n’a plus de sens, si? Si l’auteur (fille ou mec d’ailleurs) apprécie la pratique, il / elle n’a aucune raison de refuser, que la contre-partie (la déclaration) lui importe ou pas. Je note que tu m’enc…, merci bien donc.

  7. clamartine says:

    Le compromis, pour moi, c’est indispensable. S’il n’est pas juste un peu de miel supplémentaire pour attirer l’abeille. Genre, « je te prête une oreille contre un bon gros câlin ». Enfin, ce n’est que mon point de vue et mon expérience est sans doute un peu maigre, justement à me méfier de ce type de compromis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :