Le jour où mon boss m’a payé une voyante

« Vous êtes apte, jusqu’à ce que vous explosiez en plein vol. » Attends rappelle-moi ta profession toi déjà? Nan mais ya marqué « médecin du travail », ou j’ai loupé le petit astérique qui renvoie tout en bas écrit tout en petit (très bien, cachez vous un œil et lisez la dernière ligne) « et médium aussi, profitez-en mes prédictions sont gratuites »?

Connasse, va. Ça m’amuse pas trop en général d’insulter les gens (m’est d’avis que c’est plus mieux drôle de les critiquer dans un vocabulaire ultra soutenu), mais là celle-là, elle m’a plombé en 5 minutes. Déjà tu rentres dans un bureau accueillie par la brune, qui te pose des questions auxquelles elle a déjà la réponse (style « Votre employeur? ». Ben c’est lui qui te paye pour me faire monter sur ta balance, et c’est comme (le Port-salut) qui dirait écrit sur ton papier aussi) (oui je l’ai mauvaise), mais en fait la brune désagréable n’est que la première épreuve. Si tu la passes avec succès (« Oui je m’appelle Sophie. Nan c’est pas vrai j’ai le droit de passer au niveau suivant??? Putain c’était dur, trop d’émotions, j’en ai le front qui transpire et les mains moites, pffiou. Deux secondes, j’appelle ma mère pour lui dire que j’ai eu mon bac votre bénédiction »), tu passes dans l’antre de la blonde (alors précision : je n’ai rien contre les blondes. En général. Mais généralisons un peu oh yeaaaah) siliconnée (au moins les lèvres botoxifiées) (j’avais prévenu que j’allais généraliser, faites pas les outrés).

Et là, c’est le drame. Les collègues t’ont déjà prévenu que c’est nul que ça sert à rien, et vive le sermont, et le petit conseil qui va bien (exemple au pif : « reposez-vous ». Et sinon t’as fait des études pour me sortir ça, ou juste l’école du rire? Mais non suis-je bête, tu as lu le magazine périmé de 3 ans dans ta salle d’attente. Oui oui, ils disaient pareil dans Elle en 2007…). Mais c’est quand même gratiné. Entre autre ineptie, la plus originale restera le petit conseil-d’ami-tope-m’en-cinq-on-a-elevé-les-cochons-ensemble-et-si-on-s’épilait-le-maillot-mutuellement, à savoir : « Vous connaissez le site où les gens se rencontrent pour sortir? Oui c’est génial, c’est mon fils de 25 ans qui m’a fait (qui me L’a fait, tu manges les mots en plus???) découvrir, rhoo c’est génial vraiment. Vous avez Internet, hein, (pouquoi tu poses une question si tu me laisses pas en placer une, HEINNN?), ne serait-ce qu’à votre travail, (bah oui je vais dire à mon boss que je prends sur mon temps de production pour aller surfer on the toile, oui mais c’est la madame qui l’a dit, c’est un médecin qu’il paraît alors faut le faire Monsieur. Euh non elle m’a pas fait d’ordonnance. C’est con, hein?), alors allez-y, mon fils de 25 ans a fait des rencontres formidables (tu veux dire qu’il s’est trouvé 2-3 plans culs à ramener après le ciné, oui) (et d’abord t’arrêtes de me les gonfler avec ton fils de 25 ans, tu veux quoi, que je m’exclame « Oh maitresse Corbac sur votre chaise perchée, que vous me semblez donc jeune pour avoir un rejeton d’un âge si avancé? Serait-ce possible que votre plumage soit refait? Et de la chirurgie votre profession ne dénigre point les pêchés? »).

Bref, elle a cru que j’avais pas d’amis. Au final, je suis donc apte. Pour sa vision dans sa boule de cristal moisie (si ça peut moisir le cristal, dans un autre monde), je lui ai promis de la rappeler le jour où j’explosais en plein vol (ouf, je dois pas prendre l’avion de si tôt, cool). En même temps elle a aussi dit que j’étais quelqu’un de stressé. Héhéhé, cocote, t’aurais pas pris ma tension par hasard…? P’tite tricheuse va. Et t’es payée pour ça en plus.

Publicités

5 Responses to Le jour où mon boss m’a payé une voyante

  1. @udrey says:

    Alors moi, je suis pas médecin, mais tout ça j’aurais aussi pu le dire… Et pourtant je ne suis pas blonde (loin s’en faut !). J’ai l’impression qu’ils sont tous pareils ces médecins du travail. D’ailleurs pour en avoir fait l’expérience à différents endroits, c’est presque toujours des femmes… A croire qu’elles n’ont pas réussi à avoir d’assez bonnes notes pour aller jusqu’à généraliste (pfffioouuu… J’espère que tu n’as pas trop de médecins du travail qui lisent ton blog… Sinon, ça va chauffer pour mon matricule. D’autant que je ne connais pas le parcours réel pour devenir médecin du travail ;-))
    Pour en revenir aux prédictions, vu la vitesse à laquelle tu parles, tous les mouvements « gesticulatifs » que tu fais en général… Moi aussi, je peux dire que tu as de la tension et que tu vas bientôt péter un câble (USB que tu pourras dire merci au cyborg !) !!!!
    Bon allez j’arrête là ! Courage et si tu exploses, essaie d’envoyer un signal de détresse, qu’on retrouve au moins ta boîte noire.
    Bisous

  2. Begonia says:

    Ohhh ! Il faudra que je te raconte la fois où ça n’est pas une « brune » qui m’a fait l’examen des yeux mais une machine… Si si, une machine ! Peuuurrrr…

    On a eu une médecin du travail aussi qui était un genre de « guerrière des kilos en trop ». Déjà que sur leur balance, t’es plus grosse que chez toi…

    Au boût du compte, t’es apte ?

  3. heidi says:

    ben si t’es apte, tu les reverras … tu sauras si ça tient bien le botox
    😀

  4. fofifonfec says:

    @udrey, I hope too qu’il n’y a pas trop de médecins du travail qui traînent par ici! Sinon, je penserai au signal, dac. Mais pour l’instant les câbles USB vont bien! (vais demander au cyborg de vérifier quand même 😉 !

    Bégonia, vi, I’m apte! Pour combien de temps, c’est la question faut croire! C’était une machine pour arracher les yeux???

    Heidi, elle pourrait refaire des injections d’ici là surtout! Et la prochaine fois, elle le présente son fils…

  5. clamartine says:

    J’adore , j’adore, j’adore te lire quand tu te mets en pétard ! (te lire tout court aussi je te rassure !-)).
    Encore une blouse blanche qui a fait le serment d’hypocrite (oups d’hypocrate mais façon je me l’arrange à ma sauce, j’entends).
    Moi, si j’étais médecineuse à mes heures, d’abord je serai mariée au Docteur Ross (Clooney, what else ?) que je tromperai avec le docteur Carter et je travaillerai avec le Docteur House. Euh oui, je m’égare là. Bon ben voilà ce que je te prescrirai : une bonne cure de zénitude absolue assaisonnée de fleurs de pavots et de barbotages à la bougie !-) . Je l’ai vu dans ma bouteille de cristal, euh de coca !
    Dans tous les cas, prends bien soin de toi ! Binoux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :