L’amour à l’étranger

On envoie un mail avec des photos. On se demande s’il faut signer. Mettre un truc perso. Objet. Informatif.

Rester informatif. Se brider. Encore. Ne pas penser à la dernière nuit, comme si la dernière nuit n’avait pas existé. C’est quoi dix jours dans une vie? Avoir envie de dire merci, de dire excuse moi, de dire encore. Savoir que ça ne sert à rien.

Est-ce que c’était vraiment intense, ou est-ce ma tête qui refait l’histoire pour que ce soit si intense? Garder un bon souvenir. Rien qu’un. Pourquoi un pique-nique dans un hôpital ça devient romantique avec toi? Moi qui n’aime tellement pas ces trucs gnangnan.

Lui demander comment il a fait ça. Ecrire une phrase, l’effacer. Et si on s’était juste menti? 10 jours de mensonges, c’est faisable. ça doit pas être bien différent de 10 jours de rêve. « Crois ce qui te fait le moins mal de croire ».

Tomber amoureuse à l’étranger, c’est d’un cliché. La Finlande, d’un exotisme.

Jdois pas être la première. Pas la dernière. Fais toi du mal, imagine le avec d’autres. Ne vas pas le rejoindre à Milan. Surtout pas. On sait jamais, ça pourrait être différent.

J’ai arrêté d’écouter notre chanson pendant quelques jours. Car ça me faisait trop penser que toi, que je n’avais pas besoin de ça. J’en étais même venue à me dire qu’elle n’était pas si bien que ça, la chanson. Et puis j’ai réécouté. Premières notes, tu prépares le petit déj. Un verre de jus d’orange pour me faire sortir de sous la couette. Tu souris en faisant une baignoire dans le beurre. Il y a plein de miettes sur la table, le thé n’a pas encore infusé et j’ai oublié pourquoi je riais. Refrain. Je suis à côté de toi sur le rebord de la fenêtre, à fumer des clopes les jambes dans le vide et les yeux dans les tiens. En plus elle est vraiment bien cette chanson.

Alors je fais des recherches sur Google pour en apprendre plus sur le chanteur, au lieu de t’écrire des mails où je ne trouverai pas les mots pour te dire que tu me manques mais que je ne veux pas que tu le saches. Que je me dis que tu m’as mentis, que c’était pour de faux, tellement des trucs comme ça, ça arriverait dans un film que je dirais « nul, ce gnangnantisme à l’eau de rose ».

Photos d’Helsinki, disait l’objet du mail. On en restera là.

Publicités